Ref. : 2804-9

 

Service a Orangeade

 

Origine

Paris, vers 1885-1895

 

H carafe : 25 cm / 9.8 in.
H verre : 14,5 cm / 5.7 in.

 

 

Description

N° 105
Service à Orangeade en verre fumé et incolore soufflé.
Carafe pyriforme à riche décor tapissant en émaux durs polychromes peints en relief et or de guirlandes de fleurs, de lambrequins, de résilles, de rinceaux de fougères, d'un mascaron et d'un cartouche orné d'un personnage féminin couronné dans un paysage. Anse à décor à l'or rapportée à chaud.

Six gobelets assorties à décor en émaux durs polychromes peints en relief et or.

 

Signature

Signée à l'émail rouge « P. J. Imberton » au pontil de la carafe.

 

 

 

 

 

Notes

L'œuvre de Philippe-J. Imberton n'a été que partiellement étudiée et de façon éparse et les dates sont mal connues.

A titre général il convient de noter que les verreries d'IMBERTON sont toujours en verre soufflé à la volée, et n'ont pas la régularité des verres moulés, et que ses émaux ,travaillés en très fort relief, sont appliqués à la main et sont bien cloisonnés d'or ou de couleurs vitrifiables, ou les deux à la fois. Les pièces sont ensuite emmouflées et soumises à l'action du feu jusqu'à complète fusion de l'émail sur le verre.

Parmi les oeuvres d'IMBERTON conservées dans les musées nous ne citerons que celles se trouvant au Corning Museum of Glass (Inv. 2006-3-6) et au Musée du Conservatoire National des Arts et Métiers (Inv. 10351, 10213, 10347, 10350, 10214 et 10349).

 



En savoir plus ...

 

Biographie

Jacques-Philippe IMBERTON (1846 - ?), en activité entre v. 1878 et v. 1891, verrier-émailleur est né à Lisbonne au Portugal en 1846 (Archives). Ses ateliers étaient situés au 19 rue de Rochechouart à Paris puis vers 1885 aux 19 et 21 de la même rue ainsi qu'un magasin au 38 boulevard des Italiens (Catalogue officiel de l'exposition universelle d'Anvers).

Contemporain de Joseph Brocard, il sut développer un style propre et original. Ses œuvres se caractérisent par des émaux en très fort relief utilisant des couleurs tout à fait remarquables comme le bleu turquoise et par l'utilisation des motifs peints à l'or avec des alternances de grands aplats et de décors fins.

Les verres qu'il décorait étaient d'une composition spéciale favorisant l'amalgame des émaux et étaient produits, comme ceux de Brocard, par les frères Appert à Clichy (G. Cappa).

 

Il semblerait qu'il ait travaillé jusqu'en 1882 pour les décorateurs sur verre Bucan et Duponthieu et qui travaillaient au 43 chemin de Hallage à Créteil qui étaient spécialisés dans les « Emaux sur verre (art ancien); Lampes de mosquée, bouteilles arabes; bassins, coupes etc. » (Catalogue officiel de l'exposition universelle de 1878).

 

J.-P. IMBERTON est l'inventeur d'un nouveau procédé d'émaillage sur verre qui prit son nom, en 1884 il fit don au Conservatoire National des Arts et Métiers d'une collection d'échantillons (Inv. 10345) montrant les étapes successives de sa technique d'application des émaux sur verre.

 

IMBERTON participa à de nombreuses grandes Expositions telles que :

 

L'Exposition Universelle de 1878 à Paris (Médaille d'Or)

L'Exposition Universelle de 1884 à Amsterdam (Médaille d'Or)

L'Exposition Unverselle de 1885 à Anvers

L'Exposition Universelle de 1888 à Bruxelles (Diplôme d'Honneur)

L'Exposition Universelle de 1888 à Barcelone (Médaille d'Or)

L'Exposition Universelle de 1889 à Paris

 

En 1891 il était encore recensé comme fabricant d'émaux au 19 rue Rochechouart (Archives).

Bibliographie

Revue
Magne, (L.), « La 9e Exposition de l'Union Centrale des Arts Décoratifs, Rapport des Jurys / Rapport du Jury de l'Invention de la Forme et du Décor », dans Revue des Arts Décoratifs, t. 8, Paris, 1887-1888, pp. 206

Catalogue d'Exposition:
Bonaparte et l'Egypte, feu et lumières, Institut du monde arabe / Région Nord - Pas-de-Calais, 2008, p. 390, fig. 323
Catalogue officiel de l'exposition universelle de 1878, t. II, Paris, 1878, Groupe III, classe 19, p. 154, n° 63
Catalogue officiel de la section industrielle et commerciale de la République Française de l'exposition universelle d'Anvers de 1885, première section, premier groupe, classe XIV, Paris , 1885, p. 31, n° 294
Catalogue général officiel de l'exposition universelle de 1889, vol. III, Paris, 1889, Groupe III, classe 19, p.1 n° 2 et p. 4, n° 46

Livres :
Catalogue officiel des Collections du Conservatoire National des Arts et Métiers, fascicule IV, Paris, 1908, p. 271, n° 10213 à 10216, 10346 à 10348 et 10350 à 10352 et p. 294, n° 10345 et 10349
Bloch-Dermant, (J.), L'Art du Verre en France, 1860-1914, Paris, 1974, pp. 22-27, fig. p. 23
Cappa, (G.), Le Génie Verrier de l'Europe, Témoignages, De l'Historicisme à la Modernité (1840-1998), Sprimont-Belgique, 1998, pp. 284, fig. 481
Ennès, (P.), Histoire du Verre, Au Carrefour de l'Art et de l'Industrie, Le XIXe siècle, Paris, 2006, pp. 184-186
Rouaix, (P.),« Emaillerie du Verre », dans Dictionnaire des Arts Décoratifs à l'usage des artisans, des artistes, des amateurs et des écoles, Paris, vers 1884, p. 400

Archives :
Listes électorales de la ville de Paris de 1891, PARIS EL. 1891 / 9 / Imberton